Horse Dream


 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Camargue

Aller en bas 
AuteurMessage
kiki50



Nombre de messages : 7
Age : 25
Date d'inscription : 31/08/2007

Activité sur le forum
Activité sur le forum:
2/100  (2/100)

MessageSujet: Le Camargue   Ven 31 Aoû - 12:30



Origine géographique :
le Camargue est originaire du delta du Rhône, notamment des zones marécageuses de la Camargue. Le berceau de la race se situe dans un triangle allant de Fos (Bouches-du-Rhône) à Montpellier (Hérault) en passant par Tarascon (Bouches-du-Rhône également).

Origine historique :
si le Camargue est une race ancienne, son standard a toutefois profondément évolué au fil des siècles. Certains le disent descendre du cheval de Solutré qui vivait il y a 50.000 ans avant Jésus-Christ dans ce que l'on appelle aujourd'hui la Saône-et-Loire. A l'origine, le Camargue était utilisé comme bête de somme et servait éventuellement de monture au gardian (l'homme chargé de garder les troupeaux de taureaux et de chevaux). Il travaillait souvent aux côtés de Traits bretons pour effectuer les travaux agricoles les plus pénibles. Les propriétaires terriens préféraient chevaucher des montures plus nobles : des Barbes-Arabes provenant de Syrie à l'époque où ce pays était placé sous protectorat français (de 1920 à 1943).
Ces trois races furent bien entendu croisées et donnèrent naissance au Camargue actuel. Le standard de la race fut défini en 1964 et ce n'est qu'alors que la robe grise si reconnaissable du Camargue fut fixée. La race fut reconnue en 1978 par les Haras Nationaux.

Elevage :
ce sont ses conditions d'élevage si particulières qui ont fait du Camargue ce qu'il est aujourd'hui : un petit cheval rustique. C'est l'un des rares à être capable de brouter sous l'eau ! Il est toujours élevé en semi-liberté dans les marécages du delta du Rhône, au sein de manades (troupeaux), sur des sols impropres à la culture où la nourriture et l'ombre sont rares. Les variations climatiques y sont importantes et les moustiques omniprésents.
Les chevaux se reproduisent librement et les poulains naissent bais, noirs ou alezans. Ce n'est que plus tard qu'ils deviennent gris. Ils sont attrapés à l'âge de trois ans pour être débourrés. Le Camargue porte sur la fesse gauche la marque de son éleveur imprimée au fer rouge.
Il existe également des éleveurs hors-berceau, que ce soit en France ou dans le reste de l'Europe (notamment en Allemagne, en Belgique et en Italie). Mais seuls les poulains nés dans une manade se situant dans le berceau de la race peuvent prétendre à l'appellation <Camargue/stud-book du cheval Camargue> et être reconnus un jour comme étalons.
Les autres sont inscrits comme Camargue ou et ne peuvent pas être utilisés pour la reproduction. Les éleveurs hors berceau sont donc contraints d'aller acheter leurs étalons en Camargue. Cette restriction explique la mésentente qui existe parfois entre les éleveurs camarguais et les éleveurs hors berceau, les premiers jugeant que seul le Camargue né dans la zone traditionnelle d'élevage répond parfaitement au standard de la race et les deuxièmes souhaitant que les qualités de leurs produits soient reconnues comme identiques à celles des chevaux élevés en Camargue. Certains éleveurs hors berceau s'attachent toutefois à élever leurs chevaux comme en Camargue. Dans l'Oise par exemple, Michel Vidalain, guide de tourisme équestre, fait naître et vivre ses Camargues dans des marais basés à Sacy-le-Grand. Le climat picard est certes plus rigoureux que celui de la Camargue, mais les chevaux s'y sont parfaitement bien adaptés.

Utilisation :
de nos jours, le Camargue est toujours utilisé pour la conduite, le tri et la garde des troupeaux de taureaux. Elevé à leurs côtés, il ne les craint pas et se déplace avec autant d'agilité sur les terrains les plus marécageux. Très maniable, il est capable d'accélérations fulgurantes. Une discipline lui est d'ailleurs réservée : l'équitation camargue. Elle se compose d'épreuves de dressage et de jeux équestres. Mais cantonner le Camargue au statut de cheval de bétail et de travail serait une grave erreur. Ses aptitudes sont en effet multiples.
Rustique et endurant, il fait une excellente monture de balade et de randonnée. Solide, il peut être attelé avec bonheur. Son adresse et son courage lui permettent de briller dans les concours de saut d'obstacles où sa petite taille lui permet de s'aligner au départ des compétitions poney.
Le dressage ne lui fait pas peur et il peut très bien dérouler une reprise de haute école avec la grâce d'un Lusitanien. Sa franchise lui permet également de s'orienter vers le T.R.E.C. Enfin, sa gentillesse légendaire fait de lui une monture idéale pour les cavaliers débutants. C'est ainsi qu'on le trouve dans de nombreux centres équestres.

Prix :
un poulain Camargue vaut entre 8.000 et 15.000 francs. Comptez entre 15.000 et 25.000 francs pour un cheval adulte. Les étalons se monnayent à partir des 45.000 francs.

Standard :
Taille : de 1, 35 à 1, 45 m.Le Camargue est parfois considéré comme un poney.
Robe : uniformément grise claire. Elle est parfois truitée.
Corps : encolure courte et musclée dotée d'une crinière hirsute, poitrine profonde, épaule courte et droite, rein court et fort, croupe oblique, membres solides, articulations longues, pieds durs.
Tête : grosse et carrée, front plat, chanfrein rectiligne, petites oreilles, ganaches prononcées, yeux saillants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Camargue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cherche paille de riz Camargue
» pouliche pp camargue
» recherche hongre camargue entre 5 et 8 ans pour debutant
» WEEK END EN CAMARGUE
» Site de vente en ligne de L'Acampado, sellerie camargue à Mauguio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse Dream :: >> Monde équin :: Les races :: -Poneys--
Sauter vers: